Japon : Héian kyo (Kyoto) (794-1185), la nouvelle capitale

Disponibilité Il reste 300 places
Tarif 9€
Thème Histoire des civilisations
Date 29 mars 2023
Heure 15h00
Lieu Salle Stanislas

Intervenant (s)

MELLIES Marie-Claude

Diplômée d'histoire des religions et conférencière en histoire des civilisations

Description

En 794, l’empereur Kammu décida de quitter Nara et d’édifier une nouvelle capitale pour se soustraire à l’influence étouffante des moines. La ville, (l’actuelle Kyoto) fut baptisée Heian kyo, « le lieu de la paix et de la pureté » et restera le lieu de résidence de l’Empereur pendant plus de mille ans (jusqu’à la restauration de Meiji, 1868).
Jusque en 1185, l’art de vivre et la culture y furent si raffinés que la période Heian est considérée comme l’âge d’or de la civilisation japonaise. En 858, le pouvoir change de main, les empereurs confient leurs responsabilités à la famille Fujiwara. Une politique maritale avisée permet aux régents de se maintenir en place jusqu’en 1028.
A cette époque les œuvres littéraires raffinées furent presque toujours écrites par des femmes. Le meilleur de cette production fait revivre de façon saisissante les personnages et les lieux qui y sont décrits. L’une des descriptions les plus révélatrices de la vie de l’époque Heian nous est donnée par les Notes de Chevet de Sei Shônagon. Une autre femme de lettres, Dame Murasaki Shikibu nous a légué une œuvre plus profonde que celle de Shônagon. Son Roman de Genji est devenu le grand classique de la littérature japonaise.
Pour autant si ce népotisme occasionne l’éclosion d’une littérature japonaise il provoque à terme un affaissement des autorités. Une période de troubles s’ensuit. En 1185 les opposants Taïra sont défaits et les Yorimoto, puis les Hojo, instaurent un gouvernement militaire, le shogunat à Kamakura.

Localisation

Salle Stanislas

3 Rue Louis Pastour, 06400 Cannes