Atelier : Cinéma

DisponibilitéIl reste 30 places
Votre tarif

80,00

Thème Arts du spectacle, Arts et musique
Nombre de séances 12 séances de 3h00
Jour Mardi
Heure 14h30
Lieu M.J.C Picaud
Dates 13/10/20, 10/11/20, 08/12/20, 15/12/20, 12/01/21, 26/01/21, 09/02/21, 09/03/21, 23/03/21, 06/04/21, 13/04/21, 04/05/21
Les inscriptions seront possibles à partir du 1 septembre 2020

Intervenant (s)

JOURDAN Vincent

Président de l'association Regard Indépendant, chroniqueur aux Fiches du Cinéma et auteur (« Voyage dans le cinéma de Sergio Corbucci » aux éditions LettMotif).

Description

Vous aimez le cinéma et souhaitez prolonger votre plaisir de spectateur ? L’atelier cinéma de Cannes Université vous propose de plonger dans les mécanismes de construction et d’écriture d’un film, d’analyser la façon dont sont transmises les idées et les émotions et d’acquérir le vocabulaire technique spécifique au cinéma. Vous pourrez également enrichir votre culture cinématographique en explorant des pans de la vaste histoire du septième art.
L’atelier alternera des séances d’analyse filmique s’appuyant sur des longs métrages en lien avec la programmation de la MJC Picaud avec des cours thématiques illustrés par des extraits de films, en lien avec l’actualité quand cela est possible.

• Film + analyse filmique en lien avec la programmation de la MJC Picaud
• Histoires du cinéma : Cinéma et bande dessinée
2020, c’est aussi l’année de la bande dessinée en France. Les rapports entre les deux arts sont étroits et la circulation dans les deux sens. Cinéma et Bande Dessinée posent à leurs créateurs les mêmes questions de rythme, de cadre et de montage. Outre les nombreuses adaptations dont le cinéma est friand, avec des fortunes diverses, certains réalisateurs ont intégré leur passion à leurs films comme Alain Resnais travaillant avec Enki Bilal ou Federico Fellini avec Milo Manara.
• Film + analyse filmique en lien avec la programmation de la MJC Picaud
• Musique et cinéma : Beethoven.
Célébration des 250 ans de la naissance de l’immense compositeur allemand Ludwig Van Beethoven. L’occasion de revenir sur l’utilisation de sa musique divine dans le cinéma. Des expériences de Stanley Kubrick pour Orange mécanique (A Clockwork Orange, 1971) a Jean-Luc Godard et ses nombreuses occurrences, en passant par la mort de Edgar G. Robinson dans Soleil vert (Soylent Green, 1973) de Richard Fleischer, les œuvres de Ludwig Van ont été souvent sollicitées par le septième art, en général pour le meilleur.
• Film + analyse filmique en lien avec la programmation de la MJC Picaud
• Histoires du cinéma : Le hors champ
A la base du langage cinématographique, le cadre défini ce que l’on choisit de montrer et ce que l’on choisit de dissimuler. Ce qui existe hors du champ de la caméra est un vaste territoire qui permet de faire peur, d’émouvoir ou d’exciter, en faisant participer l’imagination du spectateur, amené à créer ses propres images. C’est aussi un moyen d’exprimer sa pudeur, sa morale ou de contourner la censure.
• Film + analyse filmique en lien avec la programmation de la MJC Picaud
• Histoires du cinéma : Le cinéma des frères Prévert
Jacques, le poète, est bien sûr connu pour son travail de scénariste et ses dialogues inoubliables pour les films de Marcel Carné. Mais ses collaborations ne se limitent pas à ce duo fameux. Il aura écrit de très belles choses pour Christian-Jaque et Jean Grémillon. Pierre, le cinéaste, aura laissé quelques films iconoclastes comme L’Affaire est dans le sac (1932), souvent écrits avec son frère, avant de travailler pour la télévision dans les années soixante. Évocation de leur parcours croisé.
• Film + analyse filmique en lien avec la programmation de la MJC Picaud
• Histoires du cinéma : Vietnam et cinéma
Le cinéma vietnamien est peu connu, malgré quelques noms comme Tran Anh Hung (L’Odeur de la papaye verte, Cyclo.) et Lâm Lê (Poussières d’empire, Công Binh.). Une cinématographie discrète et surtout une histoire marquée par les troubles, la colonisation et les guerres au XXe siècle, n’empêchent pas l’existence de réalisateurs et d’œuvres à découvrir, ainsi que l’émergence d’une nouvelle génération de jeunes cinéastes depuis deux décennies. Mais le Vietnam, c’est aussi le regard porté par les occidentaux, entre nostalgie coloniale, contestation politique et traumatisme des conflits, pour la France et les États-Unis.
• Film + analyse filmique en lien avec la programmation de la MJC Picaud
• Jouer pour le cinéma : Catherine Deneuve
Une approche par l’actrice. Au cours d’une vaste carrière commencée, enfant, en 1956, Catherine Deneuve a été devant les caméras de François Truffaut, Jacques Demy, Luis Buñuel, Marco Ferreri, Agnès Varda, Jean-Paul Rappeneau, Emmanuelle Bercot ou Hirokazu Kore-eda, entre autres. Elle incarne l’archétype de l’actrice de cinéma, avec une manière de jouer caractéristique, retenue et précise, éloignée de celle du théâtre qu’elle n’a jamais pratiqué. Deneuve donne corps et voix à des moments cinématographiques à travers ses personnages et inspire les mises en scène.

Localisation

M.J.C Picaud

23, av Dr Raymond Picaud 06400 Cannes


Print Friendly, PDF & Email

Pin It on Pinterest

Share This