Cinéma - Inscription possible à partir du 2 septembre 2024 à 09h00

Disponibilité Il reste 50 places
Tarif Adhésion annuelle +

90,00

Thème CInéma
Nombre de séances 12 séances de 3h00
Jour Mardi
Heure 14h30
Lieu C’Picaud
Dates 01/10/24, 15/10/24, 05/11/24, 19/11/24, 03/12/24, 17/12/24, 07/01/25, 21/01/25, 04/02/25, 25/02/25, 11/03/25, 25/03/25
Les inscriptions seront possibles à partir du 2 septembre 2024 à 09h00
Vous devez être connecté
Vous devez être adhérent de l'année en cours

Intervenant (s)

JOURDAN Vincent

Auteur et conférencier spécialisé dans le cinéma.

Il a publié "Voyage dans le cinéma de Sergio Corbucci" (Ed. Lettmotif, 2018) et "Sergio Sollima, le cinéma au couteau" (Ed. Leitmotiff, 2022) et participe aux ouvrages collectifs de la collection Zoom Arrière (Brian de Palma, Nagisa Oshima, Nanni Moretti, Jim Jarmush, Paul Vecchiali et le cinéma muet français).
En ligne, il a créé et anime le blog cinéphile Inisfree depuis 2004 et collabore à diverses revues.

Description

Vous aimez le cinéma et souhaitez prolonger votre plaisir de spectateur ? L’atelier cinéma de Cannes Université propose de plonger dans les mécanismes de construction et d’écriture d’un film, d’analyser la façon dont sont transmises les idées et les émotions, et d’acquérir le vocabulaire technique spécifique au cinéma. Vous pourrez également enrichir votre culture cinématographique en explorant des pans de la vaste histoire du septième art.

Ce cours alterne des séances d’analyse filmique s’appuyant sur des longs métrages en lien avec la programmation de C’Picaud et des cours thématiques illustrés par des extraits de films, en lien avec l’actualité quand cela est possible.

Séance 1 : film + analyse filmique en lien avec la programmation de C’Picaud

Séance 2 : le cinéma selon Howard Hawks
Réalisateur emblématique de la période classique du cinéma hollywoodien, Hawks a laissé une œuvre singulière et riche, traversant les grands genres avec des films qui ont fait date, de Scarface à Rio Bravo en passant par L’Impossible Monsieur Bébé ou Le Grand Sommeil. Il a collaboré avec les plus grands écrivains (Hemingway, Chandler, Faulkner), les plus remarquables scénaristes (Brackett, Hecht, Furthman) et les stars les plus mythiques (Bogart, Hepburn, Wayne, Monroe…).

Séance 3 : film + analyse filmique en lien avec la programmation de C’Picaud

Séance 4 : le jeune cinéma français des années 90
La décennie 90 voit un changement de génération majeur dans l’histoire du cinéma français. Après le clinquant des années 80, portés par l’essor du court métrage, de nombreux réalisateurs et réalisatrices renouvellent le paysage. Ce sont Arnaud Desplechin, Sandrine Veysset, Bruno Podalydès, Patricia Mazuy, Pascale Ferran, Éric Rochant et de nombreux autres. Retour sur une période excitante et créative.

Séance 5 : film + analyse filmique en lien avec la programmation de C’Picaud

Séance 6 : le son
Petit panorama du son au cinéma. Dès la naissance du septième art, les créateurs et techniciens ont cherché à synchroniser le son et l’image. Si le cinéma parlant est une révolution en 1927 avec Le Chanteur de jazz, le son au cinéma est un vaste sujet qui englobe les évolutions de la technologie et les approches artistiques, la légende du « cri de Wilhelm » et les expérimentations de Jacques Tati, le Surround et le Dolby, les voix off et le doublage.

• Séance 7 : film + analyse filmique en lien avec la programmation de C’Picaud

Séance 8 : les déconstructeurs
À des récits linéaires, certains cinéastes ont, très tôt, préféré jouer avec la temporalité pour raconter de façon différente, plus stimulante, leurs histoires. Films gigognes, narrations éclatées, multiples références assemblées façon puzzle, aller-retours dans le temps, quelques œuvres qui ont fait date jalonnent l’histoire du cinéma et de ses formes, d’Orson Welles à David Lynch, d’Alain Resnais à Wojciech Has.

Séance 9 : film + analyse filmique en lien avec la programmation de C’Picaud

Séance 10 : la mafia au cinéma, une grande famille
Un sujet inépuisable qui s’est décliné de multiples façons. La mafia, qu’elle soit italo-américaine, napolitaine, sicilienne, russe ou bien japonaise avec les Yakuzas, n’a cessé d’inspirer les cinéastes entre fascination et dénonciation. Nous croiserons ainsi les gangsters hollywoodiens des années trente, leur grand retour dans les pas des films de Francis Ford Coppola et Martin Scorsese, les fresques de Marco Bellocchio, les chroniques de Damiano Damiani ou les abstractions de Takeshi Kitano.

Séance 11 : film + analyse filmique en lien avec la programmation de C’Picaud

Séance 12 : petite histoire du cinéma espagnol
Il y a Luis Buñuel et Pedro Almodóvar, Carlos Saura et Victor Erice, Alejandro Amenábar et Jesus Franco. L’histoire du cinéma espagnol est complexe, marquée par les bouleversements que le pays connaît tout au long du XXe siècle, la République et le franquisme, la royauté et la démocratie. C’est aussi l’histoire d’une terre d’accueil pour les productions américaines et européennes, le décor du western européen et les visages de formidables comédiens et comédiennes qui se sont imposés tout autour du monde, tels Penelope Cruz ou Javier Bardem.

Localisation

C’Picaud

23, av Dr Raymond Picaud 06400 Cannes